Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Catchabrun.over-blog.com

Catchabrun.over-blog.com

Education, droits de l'enfant, écologie, société...

Les mathématiques en mesures

http://cache.media.education.gouv.fr/image/Fevrier/19/5/21-mesures-enseignement-mathematiques_896195.43.JPG

Petits commentaires personnels des 21 mesures proposées par Cédric Villani et Charles Torossian

Peu de nouveauté, des évidences, on attend les moyens financiers et humains pour certaines.

 

Priorité au premier degré

1 - Formation initiale

Construire, dès 2018, la formation initiale des professeurs des écoles démarrant à Bac+1, de façon à assurer, dans une licence adaptée ou un parcours pluridisciplinaire, un volume suffisant d’enseignements dédié aux disciplines fondamentales.

On ne peut qu’être en accord pour une véritable formation initiale qui prend son temps : trois ans et permet d’articuler toutes les disciplines en les approfondissant.

2 - CP-CE1 en Rep+

Inclure, dès septembre 2018, les mathématiques dans la priorité nationale décrétée en Rep+ pour les CP et CE1 à 12 ; étendre cette mesure à l’ensemble des Rep en 2020.

Sans oublier la compréhension fine des textes qui devrait être également une priorité et pour tous les élèves.

Tous les enfants devraient être concernés par des pédagogies qui permettent d’appréhender des notions, des concepts dans des situations pédagogiques vivantes et reliées au monde où ils manipulent, tâtonnent, expérimentent, coopèrent,…les mécanismes, les codes s’installeront parallèlement par entraînements, mais ne devraient pas être un préalable,  

3 - Expérimentation à grande échelle

Lancer, dès septembre 2018, sur le cycle 2, des expérimentations pour procéder à une évaluation scientifique de méthodes explicites et de l’efficacité de leur mise en œuvre.

Une pédagogie peut être structurée et progressive sans s’obliger à suivre le chemin du simple au complexe. Le complexe porte le simple et permet de le découvrir.

La répétition et la mémorisation sont utiles, mais le sens, la compréhension, la curiosité, la recherche, l’expérimentation sont indispensables pour leur donner du sens.

 Pourquoi limiter l’efficacité aux seules pédagogies explicites ?

4 - Équipement

Proposer à toutes les écoles un équipement de base, accompagné de tutoriels, favorisant les manipulations d’objets réels ou virtuels.

Il y en a déjà beaucoup dans les classes de CP, mais compléter autant que besoin (voir avec quels financements), mais les développer dans les classes de CE1 et de CE2 voire plus et surtout donner du temps pour que ces manipulations ne deviennent pas de simples exercices commandés par un adulte…

Mathématiques : efficacité, plaisir et ambition pour tous

5 - Les étapes d’apprentissage

Dès le plus jeune âge mettre en oeuvre un apprentissage des mathématiques fondé sur :

- la manipulation et l’expérimentation ;

- la verbalisation ;

- l’abstraction.

En maternelle, au CP, elles sont déjà au cœur des apprentissages. Il faudrait qu’elles continuent tout au long du cycle 2 et au cycle 3. N’oubliez pas le droit à l’erreur qui n’est qu’une étape de l’apprentissage. Comprendre ses erreurs c’est apprendre !

6 - Le cours

Rééquilibrer les séances d’enseignement de mathématiques : redonner leur place

- au cours structuré et à sa trace écrite ;

- à la notion de preuve ;

- aux apprentissages explicites.

On n’est pas obligé de partir de la transmission initiale de l’enseignant dans un cours.

Après des situations pédagogiques de recherche, d’expérimentation, les résultats sont présentés, ils sont vérifiés soit dans des ouvrages, soit par l’enseignant, soit par des enfants qui ont déjà la connaissance ou la compétence.

Une synthèse des découvertes vérifiées est donnée aux enfants (la trace écrite).

La nouvelle connaissance est  explicitée par l’enseignant et par les enfants qui la reformulent à leur tour.

7 - Périscolaire et clubs

Encourager les partenariats institutionnels avec le périscolaire et favoriser le développement de ce secteur. Recenser et pérenniser les clubs en lien avec les mathématiques (de modélisation, d’informatique, de jeux intelligents, etc.).
Rémunérer les intervenants et adapter les emplois du temps des enseignants.

Travailler en cohérence : école et espaces éducatifs serait idéal, si le territoire en a la volonté ou/et la possibilité. Ne pas se limiter aux activités directement liées aux mathématiques. L’étude de l’environnement, la géographie, l’histoire, la musique… mettent en jeu les mathématiques.

Ouvrir les portes de la classe, travailler avec des éducateurs, parents, experts… peuvent d’être des rencontres marquantes pour les enfants qui donnent envie et perspectives pour l’avenir !

8 - Apports des autres disciplines

Développer et renforcer les échanges entre les autres disciplines et les mathématiques ; expliciter les liens entre la langue française et les mathématiques dès le plus jeune âge.

Ce que je viens d’exprimer dans la 7e mesure

9 - Réconciliation

Proposer aux élèves du lycée un module annuel de « réconciliation » avec les mathématiques sur des thématiques et des démarches nouvelles.

Pourquoi attendre le lycée ? Et le collège ?

10 - Projets

Assurer, dans les projets disciplinaires ou interdisciplinaires (EPI, TPE, PPCP, Grand oral, etc.), une place importante aux mathématiques et à l’informatique.

Tout ce qui permet l’interdisciplinarité permet aux élèves d’entrer dans la complexité et ainsi de sortir du morcellement qui empêche de comprendre le monde. Une autre proposition que celles citées : le « chef d’œuvre », au lieu des examens avec différentes matières, chaque élève présente un sujet pendant une heure devant un public, il met ainsi en œuvre tout ce qu’il a appris (français, mathématiques, géographie, histoire, sciences…). Il apporte la preuve des connaissances acquises.

Nombres et calculs

11 - Sens des nombres et des opérations

Cultiver le sens des quatre opérations dès le CP. L’enseignement effectif des grandeurs et mesures à l’école primaire vient soutenir le sens des nombres et des opérations.

Le sens des quatre opérations se développe dans les situations pédagogiques qui les mettent en action, en vie. Il ne se transmet pas, il s’exerce par chaque enfant.

12 - Automatismes

Développer les automatismes de calcul à tous les âges par des pratiques rituelles (répétition, calculs mental et intelligent, etc.), pour favoriser la mémorisation et libérer l’esprit des élèves en vue de la résolution de problèmes motivants.

Les automatismes sont indispensables, mais ne doivent pas remplacer les situations vivantes de calcul, de résolution de problèmes, de construction géométrique. Ils sont au service de la compréhension et ne sont pas une fin en soi.

13 - Paliers

Définir des paliers sur les bases des nombres et du calcul. S’assurer de la maîtrise obligatoire de ces fondamentaux par tous, en mesurant trois fois par an, les acquis des élèves sur un nombre limité d’items simples et standardisés.

L’évaluation régulière est présente dans de nombreuses classes, elles permettent d’ajuster, de revoir, de différencier pour pouvoir les repasser avec succès. Une évaluation n’est donc pas une fin, mais une étape de l’apprentissage. Elle ne doit pas ressembler à un examen qu’on réussit ou pas et qui ne change rien pour l’acquisition de la connaissance. Ce qui compte ce sont les progrès, la réussite, l’enfant ne doit pas se sentir jugé et en échec dès le CP ou même avant.

Formation continue et développement personnel

14 - Référent mathématiques

Développer la formation continue en mathématiques des professeurs des écoles. Dans chaque circonscription, favoriser le développement professionnel entre pairs et en équipe, et nommer un troisième conseiller pédagogique, « référent mathématiques ».

Si la formation continue repart, c’est une bonne nouvelle ! Surtout si elle est en présentielle, au sein des équipes.

15 - Développement professionnel en équipe

Développer la formation continue des professeurs de mathématiques à l’échelle locale, dans une logique de confiance, entre pairs et en équipe ; promouvoir l’observation conjointe ; dégager un temps commun dans les emplois du temps ; identifier les personnes ressources.

Cette formation au sein des équipes, dans les établissements est essentielle, car elles ont souvent des besoins spécifiques.

La coopération entre enseignants est indispensable, la mutualisation des pratiques pédagogiques également et pouvoir observer un ou une collègue serait vraiment un plus. Et pas qu’en mathématiques ! Accueillir une personne ressource dans sa classe également.

16 - Laboratoire de mathématiques

Expérimenter, financer et évaluer sous trois ans, dès septembre 2018, dans au moins cinq établissements et un campus des métiers par académie, la mise en place de laboratoires de mathématiques en lien avec l’enseignement supérieur et conçus comme autant de lieux de formation et de réflexion (disciplinaire, didactique et pédagogique) des équipes.

Pourquoi pas ? Mais l’articulation avec les praticiens est indispensable. La classe est complexe et les chercheurs des laboratoires  ne doivent pas s’en extraire…

Pilotage et évaluation

17 - Priorité nationale

Inscrire les mathématiques comme une priorité nationale en mobilisant tous les acteurs de la chaîne institutionnelle (recteurs, cadres, formateurs, enseignants).

Mais pas au détriment de tout ce qui permet d’accéder à la complexité du monde. Ne pas morceler, mais relier toutes les disciplines.  

18 - Expert de haut niveau en mathématiques

Créer un poste d’expert de haut niveau en mathématiques à la Dgesco : responsable du suivi et de la mise en œuvre des préconisations de ce rapport au niveau national, il s’appuiera sur un réseau de chargés de mission académiques. Une évaluation de la mise en œuvre de ces mesures sera effectuée dans trois ans.

Y a-t-il un expert en français à la DGESCO ? S’il y n’y en pas, après les derniers résultats des études internationales, ce serait à créer également…  

19 - Égalité femmes-hommes

Former les enseignants et l’encadrement aux problématiques liées à l’égalité femmes-hommes en mathématiques (stéréotypes de genre, orientation professionnelle, réussite, etc.).

Oui, il y a du travail ! Déjà dans les manuels ! Et tout au long du parcours de l’élève qui dès la maternelle est déjà orienté vers des activités stéréotypées…

20 - Manuels

Les manuels de mathématiques feront l’objet d’un positionnement sur une échelle, par un comité scientifique, en regard de chacun des critères d’une courte liste arrêtée par ce même comité.

Il ne faudrait pas que les manuels retenus enferment les enseignants dans l’application d’une méthode prescrite. Le choix du manuel doit rester possible, ou même celui de ne pas en utiliser. Le manuel peut n’être aussi qu’une simple ressource d’entraînements comme d’autres supports (fichiers, logiciels…).

La liberté du choix de la méthode pédagogique ne peut être restreinte.

21 - Montée en puissance d’un portail de ressources

Doter ce portail de ressources en lien avec les mathématiques de moyens logistiques et de fonctionnement suffisants pour remplir pleinement ses missions.

A voir !

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :