Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Catchabrun.over-blog.com

Catchabrun.over-blog.com

Education, droits de l'enfant, écologie, société...

Fin du monde ou pas...

Fin du monde ou pas...

Dans son dernier ouvrage L’humanité en péril (chez Flammarion), Fred Vargas fait un constat alarmant sur l’avenir de l'espèce humaine, mais elle y présente de nombreuses propositions pour s'en sortir.

Des propositions pour aujourd’hui et demain, mais surtout pas après-demain !

A envoyer à Emmanuel Macron qui lui, ne propose rien – comme d’ailleurs la plupart des États (Le dérèglement climatique, qui s’inquiète ? ) – à part quelques annonces après le rapport de l’ONU sur la disparition d’un million d’espèces végétales et animales (Après les paroles, des actes)

En voici leur résumé :

 - Abaisser fortement les émissions de CO2 dès 2020 pour zéro émission carbone  et autres gaz à effet de serre en 2050

-  S’attaquer à la fraude fiscale internationale pour financer ce bouleversement des modes de production, consommation, vie…

-  Avec le choc économique que cela produira, faire des choix et prioriser les services de santé, les médicaments ;  la formation d’ingénieurs, de spécialistes en énergie nucléaire ; le transport des denrées alimentaires et de l’eau ; le traitement des eaux usées

- Soutenir les entreprises qui dépolluent

- Légiférer en urgence sur l’industrie agroalimentaire, faire cesser l’irrigation massive, interdire l’élevage industriel

- Encourager fortement et financer l’élevage et l’agriculture biologiques

- Légiférer sur l’utilisation des engrais agricoles (azotés, phosphore, phosphates)

- Légiférer sur les grands polluants (pesticides, herbicides, fongicides) et interdire ceux qui tuent les insectes pollinisateurs

- Légiférer sur la fin de l’obsolescence programmée

- Contraindre les industries à développer des technologies moins consommatrices d’eau et à s’équiper de leur propre station d’épuration.

- Recycler l’eau usée

- Développer le stockage souterrain de l’excédent d’eau dans des réservoirs et des réseaux de récupération du trop plein des pluies  et les assainir

- Créer des parcs naturels hydrogéologiques

- Rendre obligatoire la captation du CO2, du méthane et du mercure des usines émettrices. Encourager et financer les nouveaux procédés.

- Restaurer l’ancien système ferroviaire en lien avec le développement des transports en commun

- Réinstaller les commerces de proximité, les camionnettes dans les villages

- Construire des tours de 100 m de hauteur pour assainir l’air des villes d’ici 2020

- Réduire la quantité de bétail pour limiter le méthane

- Transformer en biomasse les déchets de l’élevage, de l’agriculture, des commerces, ménagers, de restauration, des cantines

- Modifier le système des rizières pour réduire l’émission de méthane

- Supprimer l’usage des mousses et aérosols isolants dans le bâtiment (gaz fluorés) et recourir à des alternatives, de même pour la chaîne du froid

- Légiférer pour une obligation de récupérer le phosphore et l’azote dans les eaux usées, égout, épuration, excrétions humaines et animales… pour fournir de l’électricité

- Protéger le bois avec l’eau vitale et classer les forêts au patrimoine mondial de l’humanité. Imposer la reforestation

- Intégrer la biodiversité dans toutes les politiques publiques

- Interdire l’importation des bois tropicaux, de soja et d’huile de palme

- Ne plus produire de biocarburants à bas d’huile de palme, de soja ou de colza

- Ne pas planter des conifères en Europe en raison de l’albédo (fraction de la lumière que réfléchit un corps non lumineux)

- Éviter et corriger la salinisation des sols

- Boiser les rives des cours d’eau

- Privilégier les petits barrages aux grands aménagements hydrauliques

- Interdire tout plastique à usage unique et utiliser les recyclables voire les biodégradables ;  soutenir les travaux sur la bactérie friande de plastique

- Extraire et produire des terres rares en respectant des normes environnementales et sanitaires très sévères

- Interdire les aimants dans les éoliennes (terres rares) et recycler les matières contenues dans les pâles

- Interdire  les panneaux solaires à couches minces qui contiennent du cadmium et ceux qui ont des traces de métaux rares

- Développer le recyclage du fer et du cuivre et les nouvelles techniques de stockage d’électricité sans lithium

- Ne pas utiliser les batteries actuelles, plutôt celles sans phosphores comme les batteries sodium-ion pour les voitures électriques et développer le nombre de bornes de recharge universelles et gratuites

- Favoriser les nouvelles techniques limitant les particules fines issues  de l’usure des pneus et des plaquettes de frein.

Mais chacun d’entre nous peut peser : «Virons de bord, toute ! »

Par rapport au secteur de l’élevage et de l’agriculture et ses destructions : réduisons notre consommation de viande  et de viande transformée (charcuterie fromages, laitages)… pensons en consommation hebdomadaire et mensuelle

Boycottons l’huile de palme

Privilégions les produits de l’agriculture et de l’élevage biologiques, idem pour les produits ménagers (certifiés verts)

Diminuons notre consommation de sucre, de chocolat, de soja, de tofu, de miel non bio. Pour le café, choisissons un produit cultivé à l’ombre et certifiant la protection de la forêt.

Limitons notre consommation de riz

Réduisons notre consommation d’eau (fuites, plutôt des douches aux bains), buvons plutôt de l’eau du robinet (plastique)

Limitons les achats de vêtements (30 pièces d’habillement suffisent par personne !) et choisissons des fibres naturelles. Ne jetons pas, mais donnons ceux que nous ne portons plus. Lavons le linge à 30° ou 40 °

Utilisons nos sacs pour faire les courses, limitons les achats en barquettes, emballages plastique…

Recyclons tous nos déchets

Attention aux climatiseurs, si fortes chaleur, réglons-les sur 25 ° plutôt que 19 °

Attention aussi aux écrans (de l’ordinateur aux tablettes) qui utilisent des gaz fluorés. Ne les multiplions pas

Choisissons le train plutôt que l’avion et pour les trajets courts les transports en commun, le vélo, la marche.

 Fred Vargas termine son ouvrage sur cette note optimiste :

« Relevons nos manches et travaillons, agissons, restons vigilants et votons, et votons bien pour des responsables conscients, actifs, sincères. Et soyons des centaines de millions à le faire, vite, très vite, qui entraîneront d’autres centaines à la suite. C’est cela, la Troisième Révolution. Nous la réussirons. »

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :