Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Catchabrun.over-blog.com

Catchabrun.over-blog.com

Education, droits de l'enfant, écologie, société...

Le temps...

Le temps...

On organise le temps, on tente de le contraindre dans les cases des agendas, des calendriers, des emplois du temps et autres plannings, on tente de le percevoir avec les aiguilles des horloges… mais peine perdue, on n’y constate que les temps vécus et les imprévus qui bousculent les prévisions.

Le futur reste indéterminable et interminable, une certitude humaine : on va vers... la mort.

Le passé est déjà là et vite dépassé. Il reste la nostalgie, les souvenirs, les parfums que transporte le passé, le plaisir d’avoir été même si c’est douloureux et d’avoir fait, même si c’est regrettable.

Le présent est la première et la dernière fois d’un vécu. Chaque matin est premier et dernier, il faut donc le respirer à pleins poumons, l’écouter tout ouïe, le regarder l’œil grand ouvert et savourer ce moment irréversible. Ces quelques minutes accordées ne sont pas perdues, elles permettent de donner vie au présent et en quelque sorte de résister au temps qui court.

Ce que je fais chaque matin.

Au réveil, j’ouvre ma fenêtre et je regarde ce qui m’est présenté, différent et renouvelé chaque jour : la couleur du ciel, le mouvement des arbres, le vol des oiseaux, le bruit de pas d’un piéton, le passage d’un avion, d’une voiture… Et je rêve quelques instants avant de me lancer dans le quotidien.

Chaque instant est premier et dernier, alors que ce soit de sa fenêtre, de son lieu de travail, sur un quai, dans un parc, sur une plage, dans un train, dans une forêt… regarder, écouter ce qui est, ce qui vit. Ce regard sur les humains et sur le monde vivant est indispensable pour éviter l’inhumanité qui nourrit les racismes, les extrémismes, les terrorismes et les guerres en tout genre.

Si les humains ne regardent plus ce qui les entoure, ils perdront leur capacité à rêver le futur et l’avenir de l’humanité. Le fatalisme les gagnera et il ne leur restera plus que la nostalgie de ce qui a été sur Terre avant de disparaître.

Alors, savourons l’instant présent !

Chaque présent respiré permet d’inspirer le futur, de le rêver, d’espérer, d’entrevoir la liberté, de lutter, de résister pour sauvegarder l’humanité et sa planète… et de se mettre en situation d’imaginer, de produire, de projeter, de créer, de transformer le monde… Ces utopies qui transportent l’humanité depuis des siècles.  

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :