Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Catchabrun.over-blog.com

Catchabrun.over-blog.com

Education, droits de l'enfant, écologie, société...

L’humanité en péril ?

Je souhaite que chacun d'entre-nous regarde l’humain dans l’autre avant qu’il ne soit trop tard. L’actualité sans doute nourrit mes réflexions. Et une certitude s’accroche en moi : lorsque l'’on ne voit plus l’humain dans les êtres vivants qui nous entourent, la porte est ouverte aux inhumanités de toute sorte comme le nazisme, le fascisme et aujourd’hui les actes terroristes.

Être terroriste, c’est avoir nié toute humanité, la sienne et celle des autres et croire à une place méritée dans un monde meilleur après la mort s’il sacrifie des humains… Ces humains sont manipulés par des politiques, le plus souvent religieux qui veulent terroriser les états occidentaux enrichis sur le dos de leurs pays et représentant le mal absolu à abattre. 

Les pays européens qui orchestrent des guerres depuis des décennies sont entièrement responsables des massacres, des destructions et des exodes qu’elles provoquent… soit directement par leur participation aux combats, soit indirectement par la vente d’armes et d’avions aux états belliqueux. Dans les deux cas, ces guerres profitent aux industries militaires qui assurent et développent leurs productions !

Ces comportements prédateurs des économies industrielles, ce mépris des populations ont vidé de leur sens les valeurs dites universelles des Droits de l’Homme portées par les pays occidentaux aussi bien pour ceux qui vivent dans leur pays que pour ceux qui ont immigré.

En France, la devise « Liberté, Égalité, Fraternité » est inscrite sur tous les frontons des établissements publics, mais elle ne vit pas dans toute la société. Elle se déploie partiellement dans l’entre soi (famille, immeuble, quartier…) pour les classes défavorisées, et plus largement pour les classes privilégiées car la société est organisée pour elles.

Pour la jeunesse issue des classes défavorisées, la confiance dans la société et l’espérance dans l’avenir disparaissent de plus en plus. Du coup, les valeurs universelles transmises à l’école dans les cours d’éducation à la citoyenneté ruissellent sur elle… et il ne reste rien ou pas grand-chose à la sortie.

Depuis leurs premiers pas, ces enfants vivent l’injustice, l’indignité, les inégalités, l’orientation, la sélection, l’individualisme que ce soit dans le logement, l’éducation, la culture, les loisirs, les vacances et le travail. Certains d’entre eux deviendront des cibles faciles pour les intégrismes de toute sorte… Souvent, les terroristes ont grandi et vivent dans les pays où ils ont commis leurs crimes, même si certains font le voyage pour le réaliser.

Quant à la jeunesse privilégiée, elle vit sa vie, ne se mobilise guère et la boussole du chacun pour soi trace son avenir. 

Que faire ?

Changer la société ? Mais il faudrait le faire au niveau international.

L’économie libérale est la prédatrice de l’humanité et de tous les êtres vivants, son développement est exclusivement financier, elle est vouée à la mort, soit par l’émergence d’un autre système – on peut rêver ! – soit par la destruction de la planète – scénario plus vraisemblable et ce ne sont pas les accords de Paris qui vont changer grand-chose…

Une prise de conscience internationale ?

C’est mal parti quand on voit les fous de guerre qui gouvernent le monde, les intérêts commerciaux qui passent avant le bien-être de l’humanité et de sa planète, les individualismes récompensés...

Les guerres, les massacres humains, le dérèglement climatique poussent des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants à risquer leur vie pour atteindre les côtes européennes et ces pays les trient, les comptent, les refoulent…l’inhumanité se développe sans complexe. Alors les valeurs universelles des Droits de l’Homme sont vite oubliées.

Une prise de conscience en France ?

Ce ne sont pas les mesures du gouvernement actuel qui la développeront. On est plutôt dans le moins de fraternité, d’égalité et de liberté pour une grande partie de la société.

Toutes les économies sur les dépenses publiques  - comme celles de la santé - tombent sur les épaules des plus pauvres.

Toutes les réformes à venir (retraites, chômage…) vont encore développer le chacun pour soi et la défense des seuls acquis personnels, même s'ils sont petits. Le syndicalisme s’affaiblit et la Sécurité sociale comme l’entendait le Conseil national de la résistance est en voie d'extinction.

Le virus du Covid attaque de plein fouet la devise « Liberté, Égalité, Fraternité ». L’état d’urgence sanitaire s’installe, se prolonge et devient « naturel » pour les citoyens : de moins en moins de libertés, de plus en plus d’inégalités quant à la fraternité, elle est enfermée dans la peur et le repli sur soi.

Le temps est compté, les crises économiques, climatiques, migratoires, sanitaires… ne sont pas prêtes de s’arrêter. Seule l’humanité, si elle est développée pendant l’enfance et la jeunesse pourrait permettre s’en sortir. 

Résistons et développons notre humanité !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :